Fabrizio Peco

Fabrizio Peco, de son vrai nom Fabrice G. Pecoraro, né le 5 Janvier 1974 à Liège en Belgique, est un musicien et auteur-compositeur-interprète de musique électronique, de reggae, de chansons pop et hip-hop. Fanatique percussionniste au djembé, ses entrées en scène dans les clubs et bars les plus branchés de la planète, ce depuis quinze ans déjà, on fait de lui un élément incontournable des nuits fashion et endiablées. 

Sa jeunesse

Issu d'une famille d'origine Italienne (sicilienne), la musique fait vite partie de sa vie. Cette passion lui vient de son père, maçon mais aussi batteur pour Les Tigres Sauvages (voir la biographie de Frédéric François). On peut dire qu'il est né les baguettes à la main : dès l'âge de  6 ans, il joue déjà de la batterie, mais c'est à sept ans que la composition se révèle à lui lorsqu'il reçoit, comme cadeau de Noël, un magnifique synthétiseur Korg M1.

Ses débuts

Fasciné par ce nouvel instrument, Fabrizio Peco se crée un monde parallèle : le jour, il est un enfant joyeux, un garçon discipliné et un élève brillant.  La nuit, dans sa chambre et souvent à l'insu des adultes, il commence en pur autodidacte à jouer du piano, explore les sons et crée ses premières chansons.

Encouragé par ses parents, il s'inscrit à l'Académie de Musique de Liège, où il y suivra cinq années de solfège ainsi que des cours de chant et de diction.

En 1990, lors d'un concours de la chanson française à Liège, il se fait remarquer par sa voix et ses talents de compositeur. Terminant à la troisième place, Fabrizio reçoit le premier prix du public. Il n'a alors que seize ans.

Sa carrièrre

Très tôt dans son enfance, souvent accompagné par son père à la batterie, la scène devient son terrain de jeu favori. Bals, communions, mariages, fêtes de quartier, les représentations en public vont s'enchaîner les unes après les autres. En 1999, alors qu'il est au clavier et choriste pour le groupe de reggae Omega Radics, Fabrizio Peco décide de changer de route, en quête de nouveautés. Il part en solo et prend la direction des clubs branchés et des bars fréquentés par la jeunesse. Là, il observe, écoute les tendances, mais très vite, met en place son personnage, crée ses maquillages et impose son style musical, tant par sa voix que par son talent de percussionniste.

En 2006, il signe avec Epsy Record, sous  le label Universal et sort quelques compositions, telles  "Camminare", "Anima Persa" qu'il interprètera entre autres en 2008, au Festival des Migrations et des Cultures à Luxembourg. En 2010, Fabrizio Peco se sépare d'Epsy Record pour créer son propre studio de production, il sortira les albums "MYS2 - Ma guardà un po" en 2011 et "Life is a Game" en 2013 distribué par LanderPr-London.

Ses engagements

Fabrizio Peco a été victime de sérieux problèmes de santé dûs à une malformation vasculaire de naissance. Il a subi neuf opérations à la tête. Il est ainsi co-fondateur et parrain artistique de l'association Vascapa ASBL à Bruxelles. Il est également engagé comme consultant externe au côté du Dr. Stefano Dallari pour la Fondation des enfants du Tibet à "la Casa del Tibet", située à Votigno di Canossa, en Italie.

Fabrizio Peco est un adepte de la méditation. Doté d'une énergie remarquable, il est tout autant connu  pour sa "zen attitude".